Novel : Second Life Ranker – Chapitre 75

[Trad par SP76]

[Check par Hactys]

 

[L’épreuve du dixième étage va maintenant commencer.]

[Description : Vous êtes dans le royaume du vide, un monde extérieur, isolé de ceux des vivants et des morts, où les lois du temps et de l’espace n’existent pas.]

[Mais un être vivant tel que vous n’a pas sa place ici. Fuyez le Royaume du Vide par tous les moyens possibles.]

« Ainsi, parmi la zone des débutants, cet étage est celui où le deuxième plus grand nombre de joueurs finissent par abandonner. Je peux voir pourquoi.”

Il avait été dit que la difficulté de l’épreuve du dixième étage était plus difficile que celles des neuf premiers étages réunis.

Une épreuve où des joueurs qui avaient peut-être le vent en poupe jusqu’à présent pouvaient soudainement se heurter à un mur.

À l’inverse, une épreuve où les joueurs qui avaient à peine réussi à franchir les étages précédents pouvaient soudainement trouver cela facile.

Ainsi, l’épreuve du dixième étage était très imprévisible. Ce qui était testé à cet étage était une chose simple.

La « volonté ».

‘En établissant consécutivement de nouveaux records jusqu’au neuvième étage, nous – mes coéquipiers et moi – avions l’impression d’être au sommet du monde.’

‘Nous pensions pouvoir passer l’épreuve du dixième étage aussi facilement que les autres.’

‘Mais cette satanée Tour, elle sait trop bien comment briser les espoirs des gens….’

‘…Ils m’ont enlevé tout le monde.’

‘Sans famille, sans ami, sans coéquipier, je me suis retrouvé seul dans ce monde de néant.‘

‘Et j’ai dû m’échapper de cet endroit sans avoir la moindre idée de la façon de le faire.’

Mais de toutes les choses, l’aspect le plus difficile de l’épreuve était l’absence de stimulus.

L’homme est un animal social.

Peu importe la force mentale d’une personne, si on la laissait dans ce genre d’endroit, je suis sûr à 100% qu’elle deviendrait folle en quelques jours.

C’est pourquoi, même en le sachant, les joueurs qui entraient au dixième étage échouent souvent à l’épreuve.

La force mentale et la force physique sont deux choses différentes.

La solitude peut dévaster l’esprit de toute personne physiquement saine. Plus ils ont confiance en eux, plus elle a d’effets néfastes sur eux.

Et c’est exactement pour cela que son frère et son équipe, Arthia, s’étaient retrouvés dans une impasse pendant leur série de victoires.

Ils ont été forcés de jouer seuls dans une épreuve où ils ne pouvaient même pas dire s’il y avait des progrès ou non. Un tel sentiment d’appréhension les a lentement obnubilés et leur a fait perdre la tête.

Son frère avait mentionné qu’il avait également eu une période difficile à cause de cela.

Mais,

« Ça ne marchera pas sur moi.”

Des années d’expérience sur le champ de bataille avaient rendu Yeon-woo insensible à ces émotions négatives.

Au contraire, il s’était entraîné pour être capable de garder sa rationalité dans des conditions bien plus difficiles.

Il doit y avoir une porte quelque part par ici.

Mais ce n’était pas juste une porte.

« Un total de 10 portes, toutes de couleurs et de formes différentes.”

Yeon-woo ferma les yeux. Il activa le renforcement des sens et essaya de détecter toute anomalie.

Des dizaines d’yeux s’ouvrirent à partir des lignes dessinées sur son armure.

Puis soudainement, Yeon-woo ouvrit les yeux et balança la baïonnette magique sur son côté.

*Puck*

La baïonnette a fait un bruit sourd en s’arrêtant dans les airs.

Il tira la baïonnette vers le bas et trancha ce qui semblait être un espace vide.

Quand l’espace s’est ouvert, il a révélé une porte rouge.

“Je l’ai trouvée.”

* * *

L’épreuve du dixième étage était un peu comme un labyrinthe. Un labyrinthe plein de portes reliées à d’autres espaces vides.

Trouver des portes dans ce monde plein de néant était une tâche difficile, mais la partie la plus ennuyeuse venait après en avoir trouvé une. Car chaque espace contenait plus d’une porte.

Dans chaque espace, il y avait un total de dix portes, chacune d’entre elles étant de couleur et de forme différentes.

Et lorsque les joueurs se trouvaient face à ces portes, des doutes surgissaient dans leur esprit.

“Pourquoi toutes les portes ont-elles des couleurs différentes ?”

“Ai-je ouvert la mauvaise porte ?”

“Aurais-je dû me contenter d’une seule couleur ?”

“Y a-t-il un ordre dans tout cela ?”

“Pourrait-il y avoir une astuce cachée avec ces portes ?”

Cet endroit, il creuse profondément dans la psyché des joueurs.

Il y a un terme chinois, le Diable du Coeur.

Cela signifie que les doutes, même les plus petits, peuvent grandir dans l’esprit d’une personne. Les ronger de l’intérieur, et à la fin, les rendre fous.

La plupart des joueurs devenaient la proie de leurs doutes et finissaient par abandonner l’épreuve.

Il avait entendu dire que beaucoup de ces abandons avaient fini par souffrir de troubles mentaux. Certains se sont même suicidés pendant qu’ils essayaient de trouver la réponse aux portes et à l’épreuve.

Mais malheureusement, la réponse à l’épreuve était très simple.

Il suffisait de passer suffisamment de fois par n’importe quelle porte.

Il n’y avait pas d’astuce ou de problème caché dans la couleur ou la forme des portes. Les portes étaient juste des portes, menant toutes à la section suivante du labyrinthe.

Quelle que soit la porte choisie par les joueurs, s’ils continuaient à les ouvrir, ils finissaient par sortir.

Les seules conditions requises sont la force mentale et la foi en ses choix. Seuls les joueurs qui parvenaient à surmonter leurs doutes étaient autorisés à passer l’épreuve.

Et bien sûr, il y avait des joueurs qui entraient au dixième étage avec cette information en main. Mais le problème est qu’élaborer un plan est une chose, le mettre en pratique en est une autre. Même s’ils connaissaient la réponse aux portes, les joueurs qui passaient l’épreuve ne pouvaient pas agir comme ils l’avaient initialement prévu.

Certains espaces avaient des portes à des endroits où elles étaient faciles à trouver, mais d’autres non.

En errant dans la vaste étendue du néant tout en essayant de trouver ces portes, les joueurs oubliaient facilement leurs plans, leurs conseils ou tout ce qu’ils avaient reçu de l’extérieur.

Mais c’était un problème pour les autres joueurs. Yeon-woo n’avait pas à s’en soucier du tout. Tout ce qu’il avait à faire était de scanner la zone en se basant sur ses sens renforcés, de se diriger irectement vers une porte qu’il détectait et de la franchir pour entrer dans une autre zone.

Mais à un moment donné, les pas de Yeon-woo commencèrent à ralentir.

Il commença même à faire demi-tour après avoir trouvé une porte et à en chercher une autre.

« Pas celle-là ».

« Pas celle-là non plus. »

‘Et celle-là… non.’

Yeon-woo ne jeta pas un second regard aux portes qu’il avait trouvées inutiles.

En fait, ce que Yeon-woo cherchait n’était pas la sortie du 10ème étage.

« Il y a des pièces cachées quelque part au-delà de ces portes. »

La Clé d’Hermès était la pièce cachée la plus difficile à compléter parmi toutes celles de la Zone Débutant. En fait, elle était plus difficile que toutes les autres clés réunies.

Et c’est exactement la raison pour laquelle seule une poignée de joueurs avaient réussi à ouvrir le Trésor d’Olympe.

Pour compléter la Clé d’Hermès, il devait collecter 100 morceaux de la clé qui étaient éparpillés dans chaque épreuve.

Et s’il ouvrait la porte menant à la sortie avant d’avoir trouvé tous les morceaux, l’épreuve se terminait et il était impossible de compléter la Clé d’Hermès.

En d’autres termes, il devait traverser le labyrinthe en faisant attention à ne pas le terminer par erreur.

Quelle tâche ridicule.

Cependant, Yeon-woo avait confiance en lui. Il fit confiance à ses sens et chercha le mana unique que les pièces cachées possédaient.

Mais avant tout,

« Trouvez-les.”

Il avait les Yeux de Gygès avec lui.

À l’ordre de Yeon-woo, les dizaines d’yeux gravés sur son armure commencèrent à fureter dans toutes les directions, à la recherche des morceaux.

Et grâce à eux, il a pu sentir ce qui se trouvait au-delà des portes.

La raison pour laquelle Yeon-woo avait perdu un mois entier dans le Quartier Extérieur.

Sans cet artefact, il n’aurait pas été capable de terminer la Clé d’Hermès.

« Eh bien, pour être précis, je pourrais probablement le faire.”

S’il avançait à tâtons dans le labyrinthe avec ses sens renforcés, il aurait été capable de trouver les 100 pièces.

« Mais pas à temps pour acquérir la Clé d’Hadès. »

En concluant ses hypothèses, Yeon-woo continua d’avancer.

À chaque pas qu’il faisait, les yeux de Gygès s’activaient pour trouver les pièces cachées.

Et quelques heures plus tard, Yeon-woo rassembla les 100 pièces qu’il avait cherché dans le labyrinthe.

*Click* *Click*

Les plumes d’Hermès se mirent en place et commencèrent à prendre la forme d’une clé.

« C’est la fin. »

Alors.

[Vous avez établi le plus grand record à cet étage. Allez-vous inscrire votre nom dans le Hall of Fame ?]

[Vous avez refusé d’inscrire votre nom.]

[Votre record a été profondément gravé dans la Tour. Vous pourrez inscrire votre nom plus tard, quand vous le souhaiterez].

[Toutes les épreuves de la zone Débutant sont terminées.]

[Votre temps passé à nettoyer la zone des débutants est de 151 heures, 35 minutes et 1 seconde. Vous avez battu le précédent record de ‘Jeong-woo Cah’ de 83 heures, 2 minutes et 9 secondes].

[Vous avez établi le plus grand record de la zone débutant. Voulez-vous enregistrer votre nom dans le Hall of Fame ?]

Pendant un moment très ému, Yeon-woo a silencieusement fixé le nom de « Jeong-woo Cah » enregistré dans le Hall of Fame.

« Cela fait si longtemps que je n’ai pas vu ton nom.”

En un instant, toutes sortes de pensées traversèrent la tête de Yeon-woo.

Mais bientôt, il secoua la tête et cracha une réponse courte.

« Non. »

[Vous avez refusé d’enregistrer votre nom.]

[Votre dossier a été….]

[Vous avez acquis ‘Clé d’Hadès’.]

[Vous avez acquis ‘L’Anneau de glace’.]

[Vous avez acquis ‘La Crête de Crâne’.]

Bien qu’il y ait beaucoup de récompenses, une seule chose attira l’attention de Yeon-woo.

Une clé taillée dans de l’améthyste.

C’était la clé d’Hadès. La même pièce cachée que son frère a acquise.

Yeon-woo posa la Clé d’Hadès et la Clé d’Hermès sur le sol, sorti le reste des clés et les a étalées à côté des deux clés.

Juste à ce moment-là, les douze clés brillèrent de lumières colorées.

[Vous avez rassemblé les douze clés des Olympiens. La nouvelle clé va être créée].

De la même manière qu’elles étaient créées, les douze clés lumineuses fusionnèrent, créant une seule clé.

Visuellement, la nouvelle clé semblait trop ordinaire, contrairement aux douze autres clés.

Elle était de couleur blanc argenté, sans aucun dessin complexe. Mais Yeon-woo pouvait sentir une énergie mystérieuse émaner de la clé.

[Vous avez créé la Clé de l’Olympe. Vous êtes maintenant qualifié pour entrer dans le Trésor de l’Olympe, la chambre forte contenant l’or et les trésors que les Olympiens ont accumulés pendant des dizaines de milliers d’années].

[Vous ne pouvez prendre qu’un seul objet dans le Trésor de l’Olympe.]

Une porte dorée apparut devant les yeux de Yeon-woo.

‘Ça doit être la porte du Trésor d’Olympe.’

Yeon-woo trouva un trou de serrure sous la poignée de la porte.

Sans hésiter, il mit la clé dans la porte et la tourna.

*Click*

Avec un son de déverrouillage,

*Fshsh*

La Clé de l’Olympe se désintégra en sable fin.

En pensant à tout ce qu’il avait traversé pour acquérir cette clé, c’était une fin bien triste.

Cependant, Yeon-woo évacua rapidement sa frustration et poussa la porte dorée.

*Creak*

Quand il ouvrit la porte, il fut accueilli par un monde d’obscurité totale.

Un monde qui était à l’opposé du royaume du vide.

Et ce n’est que lorsqu’il franchit la porte qu’il put voir une porte en fer incommensurable juste devant lui.

La porte géante était gravée d’une peinture sculptée de ce qui semblait être une description de la Titanomachie, la guerre entre les Titans et les Olympiens.

La simple vue de cette peinture le boulversa. Similaire à ce qu’il avait ressenti en voyant la Tour, mais ce sentiment était plus proche de l’admiration.

Et lorsqu’il tourna son regard vers le bas de la porte, il trouva un homme assis juste devant la porte qui le regardait avec des yeux pleins d’intérêt.

L’homme portait un casque ailé et des sandales ailées, et une baguette entrelacée de deux serpents dans ses mains.

« Il doit être Hermès.”

Le très grand être rit en s’adressant à Yeon-woo.

« C’est toi. L’homme qui a choqué tous les Gardiens. »

En tant que dieu pouvant se déplacer librement entre le monde des mortels et le monde divin, Hermès s’était vu confier une tâche.

Le gardien du trésor de l’Olympe.

Parce qu’il pouvait regarder dans le monde des mortels, il avait pour tâche de garder les yeux sur le monde des mortels et de protéger les trésors des Olympiens de ceux qui les convoitaient.

Mais en d’autres termes, cela signifiait aussi qu’il était toujours en train de regarder le monde des mortels, observant tout ce qui se passait autour du monde.

Et à cause de cela, les mortels lui ont donné un surnom.

‘Le Guetteur’.

« J’ai déjà eu des visiteurs, et c’est devenu fréquent ces derniers temps, mais je ne pense pas qu’il y ait eu un mortel aussi surprenant que toi ».

Hermès exprima son admiration en regardant Yeon-woo.

« Je n’ai jamais vu un mortel comme toi. »

Il semble qu’il ait été sincèrement choqué par Yeon-woo.

Cependant,

« J’aimerais entrer dans le trésor. »

Yeon-woo fit la sourde oreille aux louanges d’Hermès.

Il n’était pas d’humeur à rester debout et à discuter avec Hermès. Parce qu’il mourait d’envie d’entrer dans le trésor le plus vite possible.

Il avait déjà pensé aux artefacts qu’il voulait.

« L’Astrape de Zeus et l’égide d’Athéna. »

L’Astrape, une lance qui anéantit les ennemis en lançant des attaques fulgurantes. Et l’une des meilleures armes que l’on puisse obtenir dans la Tour.

Aegis, également connu comme l’un des meilleurs boucliers, dont la durabilité lui permet de repousser la plupart des attaques. Et avec la tête de Gorgone intégrée en son centre, il peut même paralyser ou pétrifier ses ennemis.

Les deux artefacts, qui représentent chacun un dieu, ont fait parler d’eux à plusieurs reprises dans les mythes.

En portant le nom des dieux, le porteur de l’artefact peut aussi obtenir le pouvoir des dieux.

« Haha ! Je vois que ton cœur est déjà décidé à ouvrir le trésor. Très bien. Je vais m’occuper de votre souhait. »

*Clap*

Hermès frappa ses deux mains avec un rire joyeux.

Juste à ce moment-là,

*Rumble*

La porte de fer s’ouvrit d’elle-même dans un bruit de tonnerre. Et à travers l’ouverture, un rayon de lumière dorée se déversa brillamment sur le monde autrefois si sombre.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button