Novel : Second Life Ranker – Chapitre 63

[Trad par SP76]

[Check par Hactys]

 

« On dirait que t’es nouveau dans la Tour. Qu’est-ce qui te fait croire que tu vas t’en tirer en ignorant nos avertissements ? »

Au début, Yeon-woo était perplexe, n’ayant aucune idée de qui ils étaient. Mais quand il réalisa qui ils étaient, il éclata de rire devant l’absurdité de la situation.

« Ce doit être eux. Le clan qui ennuyait Henova. »

Lui-même s’était demandé pourquoi personne ne s’était présenté.

D’autres commerçants étaient même venus le voir pour lui demander s’il allait bien.

Yeon-woo savait aussi très bien pourquoi aucun des habitants de la Tour ne venait à la forge de Henova, l’un des cinq maîtres forgerons.

C’était à cause de l’oppression des Huit Clans.

Bien sûr, les Huit Clans ne se souciaient pas des affaires en dehors des étages supérieurs.

Mais il y avait d’autres clans sous la protection des Huit Clans, et ils devaient agir avec « tact » afin de ne pas tomber en disgrâce.

Et il semble qu’ils aient choisi de ruiner les affaires de Henova afin de montrer leur « tact ».

C’était probablement aussi pour ruiner ses affaires, pas pour Yeon-woo lui-même. Car ceux qui se trouvaient devant Yeon-woo étaient certainement trop faibles pour être venus le chercher.

« Tu rigoles, espèce de taré ? »

Cependant, ils ne savaient pas qui était Yeon-woo. Ou plus précisément, ils ne savaient pas à quel point Yeon-woo était habile, ce qui était une autre indication qu’ils n’étaient pas des Huit Clans.

Yeon-woo ne voulait pas s’occuper d’un problème aussi insignifiant. Ce serait juste une perte de temps pour lui.

« Je n’ai pas besoin de plus d’ennuis, alors dégagez. »

Mais l’attitude de Yeon-woo n’a fait que les provoquer.

« Fils de pute… ! »

Un avertissement était suffisant.

*Swish*

Au moment où l’un d’entre eux était sur le point de l’insulter, il dut reculer en remarquant que Yeon-woo avait disparu juste devant ses yeux.

Et avant même qu’il ait pu tourner son regard pour trouver Yeon-woo, ce dernier lui poignardait déjà la cuisse avec la baïonnette magique.

*Puck*

« Kuak ! »

L’un des cinq hommes tomba au sol, du sang jaillissant de sa jambe.

« Espèce de petit enculé ! »

« Tuez-le ! »

Les quatre autres lui ont sauté dessus d’un seul coup en hurlant de colère.

Yeon-woo, cependant, resserra rapidement son emprise sur la baïonnette et tordit son corps. Un par un, il sectionna les ligaments de la cheville de l’un, trancha la cuisse de l’autre, poignarda l’estomac de l’un et la poitrine d’un autre.

« Kukuk ! »

« *Gurgle*. »

Du sang gicla sur le sol. Les quatre s’effondrèrent avec du sang qui écume dans leurs bouches.

Yeon-woo essayait d’éviter de recourir à la violence à moins d’y être contraint. Mais lorsqu’il se battait, il écrasait complètement ses ennemis pour qu’ils ne puissent pas penser à riposter plus tard.

C’était une habitude qu’il avait fermement établie au cours de ses missions.

Les cinq hommes enfoncèrent leurs têtes dans la mare de sang sans pouvoir lancer la moindre attaque.

« Fou… bâtard… Kuk »

Yeon-woo planta sa baïonnette dans la poitrine d’un joueur qui cherchait encore une chance de riposter.

Il tomba sur le dos, la bouche écumante.

Yeon-woo essuya le sang de la baïonnette magique avec les vêtements de l’homme tombé et l’a remis à côté de sa taille.

« Allez chercher un guérisseur ou un prêtre maintenant, vous pourriez être en mesure de sauver vos vies. Enfin, seulement si vous le pouvez. »

Yeon-woo lança ces mots à l’un des joueurs gisant à moitié mort, puis s’éloigna.

Mais à ce moment-là, un homme serrant son abdomen avec sa main fit une grimace et lui cria dessus.

« Toi… Comment oses-tu nous toucher ! Tu penses que tu peux t’en tirer avec ce que tu viens de faire ? Tu sais qui est derrière nous ? Sale merde, tu vas finir comme ce vieil homme une fois qu’ils auront… ! »

Une étincelle jaillit des yeux de Yeon-woo.

*Swish* *Puck*

« Kuuk ! »

Avant que l’homme ne puisse finir ses mots, Yeon-woo courut vers lui et planta sa baïonnette dans sa poitrine en un éclair.

La baïonnette pénétra profondément dans sa poitrine, et la pointe de la lame s’accrocha juste à côté du cœur, car l’impact avait écrasé toutes ses côtes.

S’il poussait un peu plus profondément, la lame poignardait définitivement son cœur.

L’homme haleta pour respirer. Il n’a rien pu dire pendant un moment à cause de l’immense douleur.

Maintenant, il le savait. Il y avait quelque chose de plus effrayant que la mort elle-même.

Le masque blanc arriva juste devant son visage avec ses deux trous pour les yeux qui brillaient comme une paire de feux follets.

« Répète ça. Quoi ? Henova ? »

L’homme essayait de faire semblant de ne pas paniquer, même si tout son corps tremblait de peur.

Puis, une pensée lui vint : il pourrait peut-être vivre s’il le menaçait avec Henova.

« Hé, si vous nous laissez partir, ce vieil homme pourra vivre… ! »

Yeon-woo enfonça la baïonnette et écrasa complètement son cœur comme s’il ne valait plus la peine d’être écouté.

« Qu’avez-vous fait à Henova ? »

Un autre homme regarda Yeon-woo en frissonnant.

« Je, je ne peux pas le dire… ! »

Yeon-woo trancha le cou de celui qui était réticent à répondre.

À ce moment-là, les autres hommes comprirent.

Au moment où ils hésiteraient à répondre, leur tête tomberait.

« Laissez-moi vous le redemander. Qu’est-ce que vous avez fait ? »

« On, on n’a pas… Kurk ! »

L’homme fut décapité alors qu’il essayait de mentir pour s’en sortir. Grâce aux yeux draconiques, il était facile de dire s’ils mentaient ou non.

Ils n’étaient plus que deux maintenant.

« Une bouche est suffisante.Celui qui parlera en premier vivra. »

« Ce, c’est ! »

« Notre chef a dit que notre clan perdrait du prestige si nous quittions Henova comme ça, alors il a envoyé un autre groupe pour détruire la forge de Henova ! »

*Splash*

Yeon-woo se débarrassa rapidement de celui qui n’a pas répondu.

Le dernier homme restant trempé dans le sang de ses coéquipiers tremblait de peur.

Mais quel que soit son état actuel, Yeon-woo dit froidement.

« Montre-moi le chemin. »

* * *

Yeon-woo fronça les sourcils après avoir vu ce qui est arrivé à la forge de Henova.

La boutique entière était déjà à moitié détruite.

La porte fut brisée en morceaux, et les armes et les pièces d’armure qui étaient autrefois exposées sur les étagères furent toutes brisées, éparpillées sur le sol. Il y avait aussi pas mal d’artefacts manquants.

Les gens des boutiques voisines ne faisaient que regarder de loin, car ils avaient peur d’être pris pour cible par le clan.

À l’intérieur de la boutique, il n’y avait que Henova assis sur le sol, l’air dévasté par le désastre soudain.

Il était tout couvert de poussière, comme s’il avait essayé de résister aux hommes qui avaient détruit la forge.

Yeon-woo vit des traces de pieds et des bleus sur tout son corps.

Même si Henova était bon en forge, il n’était pas aussi bon en combat. C’était la raison pour laquelle il ne pouvait pas monter dans la Tour malgré sa proximité avec Arthia.

« Henova. »

« Oh… C’est toi, petit. »

Henova fixait l’air avec des yeux vides jusqu’à ce que Yeon-woo l’appelle.

Avec un air d’indifférence,

« Je suis désolé. Tout ce que tu as laissé derrière toi, tout ce que je faisais pour toi, ils ont tout volé. Je vais essayer de me racheter…. »

« Et ton corps ? Est-ce que tu vas bien ? »

Mais lorsque Yeon-woo s’approcha de Henova, il vérifia d’abord si Henova n’avait pas de blessures graves.

Les yeux de Henova pétillèrent.

« Il ne semble pas que tu aies de blessures graves. C’est un soulagement. Mais au cas où tu aurais des lésions internes, il faut que tu ailles voir un médecin ou un guérisseur à proximité. Connais-tu quelqu’un ? »

« Mais… ! »

« Tu peux me laisser le reste. Je vais rester ici et régler les choses. Alors ne t’inquiètes pas pour cet endroit et va prendre soin de toi. »

« …. »

Henova ne put continuer à parler.

Les Yeux de Gygès, l’artefact commandé par Yeon-woo, était l’un des meilleurs artefacts que l’on pouvait fabriquer dans toute la Tour. Et Henova était à mi-chemin de sa commande.

Mais il avait fini par se le faire voler par d’autres joueurs, et il a perdu tous les matériaux nécessaires.

Cependant, Yeon-woo n’en a pas fait mention du tout. Surtout après avoir perdu des matériaux extrêmement rares comme la glande du venin du serpent d’Akasha.

Au lieu de cela, il s’était inquiété du bien-être de Henova.

Yeon-woo souriait pour le rassurer et lui dire que tout irait bien.

Puis il se tourna vers la porte et parla au commerçant voisin qui se cachait à l’extérieur de la forge.

« J’ai besoin que vous emmeniez Henova chez un médecin. »

« M… mais. »

Il semblait avoir peur d’être pris pour cible par les clans.

Les yeux de Yeon-woo s’enfoncèrent froidement.

« On dirait que tu n’es pas inquiet que je te cause des problèmes. »

« O… ok ok. »

Le commerçant, devenu pâle, se précipita dans la forge et donna un coup main à Henova.

Henova regarda Yeon-woo d’un air inquiet.

« Qu’est-ce que tu vas faire… ? »

« Je vais aller chercher les objets perdus. Ça ne prendra pas longtemps. »

Henova réalisa ce que Yeon-woo essayait de faire et essaya de le dissuader, en disant que ce serait dangereux.

Ceux qui ont fait ça à Henova avaient déjà commis des vols à plusieurs reprises, pas seulement dans sa forge, mais dans plusieurs autres endroits.

Cependant, aucun des commerçants ne put se plaindre en raison de leur influence considérable sur le Quartier Extérieur.

La Garde de nuit.

Ils appartenaient à l’un des clans les plus puissants qui régnaient sur la pègre du Quartier Extérieur.

Une rumeur circulait également selon laquelle le Dragon Rouge, l’un des Huit Clans, veillait sur eux. Donc, personne ne pouvait même penser à arrêter les méfaits de la Garde de nuit.

Et c’est pourquoi Henova n’a pas non plus demandé l’aide des commerçants voisins.

Même s’ils allaient l’aider de bonne foi, ils obtiendraient de la mauvaise foi en retour.

De plus, Henova considérait cela comme un péché qu’il devait expier. Le péché d’être un spectateur alors que son ami était en péril. C’était la punition qu’il s’était infligée à lui-même.

Alors Henova voulait arrêter Yeon-woo avant qu’il ne soit blessé.

Mais au moment où il regarda dans les yeux de Yeon-woo, il resta sans voix.

Un regard plein de détermination.

Ce regard lui rappela quelqu’un qu’il connaissait.

Le propriétaire de ces yeux dans sa tête était un jeune garçon enjoué et plein d’humour, et celui qui était en face de lui en ce moment avait la personnalité exactement opposée.

Mais pour une raison quelconque, il ne pouvait se défaire de l’idée qu’il s’agissait de la même personne.

Laissant Henova derrière lui, Yeon-woo quitta le sol d’un coup de pied.

Henova regarda Yeon-woo disparaître au loin.

* * *

« Nom. »

« Wi, Willett. »

Yeon-woo avait l’intention de faire en sorte que le joueur capturé révèle l’emplacement de leur base.

Les clans de la pègre gardaient généralement leur emplacement secret afin de se protéger des forces hostiles.

Donc, s’il révélait l’emplacement, il serait considéré comme un traître et pourrait avoir à fuir son propre clan pour le reste de sa vie.

Mais un poing proche était plus effrayant qu’une épée lointaine.

Willett, dans son désir de survivre à la situation actuelle, lui révéla l’emplacement tout de suite, et le mena même jusqu’à leur base.

Lorsqu’ils arrivèrent, ils s’arrêtèrent devant une auberge à deux étages nommée « La Taverne de la Tempête ».

« Si c’est le mauvais endroit, tu es mort. »

« Je, je sais. »

Willett prit une grande inspiration.

Même en venant ici, il avait réfléchi plusieurs fois.

‘Ne devrais-je pas l’emmener ailleurs ? Mais si je le fais, il me tuera certainement, non ? Mais si je l’emmène à notre base, le maître du clan me tuera….’

Mais à chaque fois qu’il le faisait, le souvenir de ses coéquipiers vaincus si facilement lui revenait en mémoire, le faisant hésiter.

Il ne voulait en tout cas pas mourir comme ça.

En outre,

« Ces yeux, c’est quoi ce bordel… ? »

Deux yeux brillants sous un masque blanc.

Ils étaient aussi sombres que le crépuscule et aussi profonds que les abysses.

Ils provoquaient en lui une peur absolue juste en les regardant.

Finalement, Willett ne put s’empêcher de le conduire à leur base secrète.

« Ce, c’est ici. »

Yeon-woo dirigea silencieusement son regard vers le bâtiment désigné par Willett.

À en juger par son apparence, ce n’était rien d’autre qu’une auberge délabrée où seuls les joueurs pauvres pouvaient rester.

Cependant,

‘C’est le bon endroit. Je peux sentir certaines choses ici et là.’

Lorsqu’il scanna l’auberge, il put sentir plusieurs dispositifs comme des pièges installés partout dans l’auberge, sans parler des joueurs qui se cachaient dans des compartiments cachés.

« Entrons. »

« Mais… ! D, d’accord. »

Willett ne voulait pas entrer, mais en voyant les deux yeux de Yeon-woo, il ferma plutôt ses yeux et ouvrit la porte.

Il ressemblait à une vache que l’on traîne dans un abattoir.

« Hmm ? Willett, pourquoi es-tu…. »

À l’intérieur, l’auberge était très sombre et pleine de fumée de tabac.

Lorsque Willett entra, l’homme derrière le comptoir inclina la tête.

Mais bientôt, il sursauta lorsque Yeon-woo surgit de derrière Willett.

« Qu, qui… Kuak ! »

Yeon-woo attrapa le bras de l’homme et le cassa d’un coup sec.

Ce n’est qu’alors qu’ils réalisèrent que leur cible s’était introduite dans leur base.

« Merde ! »

« Willett ! Espèce de sale traître ! Comment oses-tu nous trahir ? »

Le personnel de garde qui nettoyait l’auberge, les clients qui mangeaient dans la salle à manger, et même les invités qui dormaient dans leur chambre. Tous sortirent pour combattre l’intrus.

« J’ai été forcé de le faire…. »

Willett s’excusa d’une voix tremblante, mais personne n’écouta ses paroles.

*Patte* 

Yeon-woo jeta l’homme qu’il tenait dans sa poigne vers le mur et donna un coup de pied au sol.

‘Je dois tous les assommer le plus vite possible.’

Grâce à ses sens aiguisés, leurs schémas d’attaque se dessinaient dans sa tête.

*Kwang*

Yeon-woo n’utilisa pas beaucoup de mana pour ce combat. Mais ce serait suffisant pour soumettre les joueurs.

Pour celui qui visait son flanc avec une dague, Yeon-woo tira son bras, le tordant vers l’extérieur. Et pour celui qui visait ses jambes, il écrasa son menton, lui cassant la mâchoire.

« Putain de merde ! Comment il fait tout ça ? »

« C’est juste une personne ! Attaquez-le tous en même temps ! »

Les membres du clan continuaient d’affluer presque sans fin, le poussant à se demander si autant d’entre eux pouvaient se cacher dans un espace aussi confiné.

Mais peu importe leur nombre, Yeon-woo les assomma rapidement un par un.

Il jetait leurs armes, brisait leurs armures, tranchait leur chair et brisait leurs os.

Sur son chemin, il y avait plusieurs corps de joueurs gisant, blessés.

« Ahh ! Mon bras ! Mon bras ! »

« C’est insen… ! Aaaaargh ! »

Yeon-woo tordait l’épaule de l’homme qu’il attrapa et lui donna un coup de pied dans l’estomac.

*Kwang*

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button