Novel : Second Life Ranker – Chapitre 61

[Trad par SP76]

[Check par Hactys]

 

Un mois.

Yeon-woo sortit la montre à gousset de son sac à dos et regarda le cadran de la montre.

Une montre à gousset tachée en mauvais état. L’aiguille des heures était fixée sur ‘XII’, comme la première fois qu’il l’a eue. La seule différence est qu’avant elle était complètement immobile, mais maintenant elle tremblait légèrement.

Cela signifiait que la montre se remontait petit à petit.

‘Ça devrait suffire.’

Yeon-woo remit la montre à gousset dans son sac à dos et accrocha la baïonnette magique à sa taille.

‘Au fait….’

Les deux yeux de Yeon-woo s’enfoncèrent profondément.

Ses sens aiguisés balayaient les environs.

‘J’ai tellement de joueurs à mes trousses.’

Un groupe de personnes avait commencé à le suivre peu après qu’il soit sorti de la forge.

‘Quinze ? Non, dix-sept.’

Yeon-woo étendit sa capacité cognitive au maximum pour déterminer l’emplacement de ses poursuivants.

‘Ils en ont après mes récompenses ? Ou peut-être qu’ils sont là pour me menacer.’

Ça semblait être les deux.

À en juger par leurs mouvements, il ne semblait pas qu’ils soient d’un seul clan. Parce qu’ils se déplaçaient séparément en groupes de cinq ou six personnes.

Mais même ainsi, ils n’étaient que des petites frappes. Il ne se sentirait pas menacé même s’ils lui tendaient une embuscade tous en même temps.

‘Mais je ne veux pas m’empêtrer dans un combat maintenant.’

Yeon-woo tourna à l’angle suivant, faisant semblant de ne pas les remarquer.

Dès qu’il tourna, les joueurs qui suivaient derrière bougèrent également en vitesse. Mais lorsqu’ils tournèrent au coin de la rue, ils voyaient une rue vide couverte d’ombres.

« Quoi ? Où est cet enfoiré ? »

« Merde ! On ne peut pas le perdre ! »

Finalement, les poursuivants n’ont pu que s’arracher les cheveux de frustration.

* * *

Après avoir échappé à ses poursuivants, Yeon-woo loua une chambre dans une auberge minable du coin.

Puis il en ressorti après avoir acheté une cape pour s’envelopper.

Il avait assez d’argent en main. Une quantité astronomique de points de karma qu’il avait accumulés pendant le tutoriel.

Comme les points faisaient office de monnaie dans la Tour, ils étaient très utiles.

Il n’avait pas à s’inquiéter d’attirer l’attention des gens. Parce qu’il y avait beaucoup de gens qui étaient habillés de la même façon que lui.

Après avoir descendu quelques rues, Yeon-woo arriva au plus haut bâtiment des environs.

C’était un café.

« Comment puis-je vous aider, monsieur ? »

« J’aimerais utiliser la terrasse. »

Après avoir payé un bon nombre de Karma, Yeon-woo fut conduit à la terrasse du cinquième étage.

En entrant sur la terrasse, une large perspective du Quartier Extérieur s’offrit à sa vue.

Comme le soleil se couchait à l’ouest, la ville entière était éclairée par diverses lampes et lumières, offrant une vue nocturne spectaculaire.

« Je dois dire que c’est votre jour de chance, monsieur. Comme vous pouvez le voir, notre terrasse est connue pour avoir une vue splendide, beaucoup de clients visitent notre café pour y jeter un coup d’œil. À cette époque, nous avons habituellement des clients réguliers …. »

« Café noisette, sans sirop. J’espère que les grains ne sont pas artificiels. »

Yeon-woo coupa les mots du serveur et s’assit sur une chaise pour voir la vue nocturne.

Le serveur recula tranquillement sans demander son reste.

« …. »

Yeon-woo ne bougea pas de son siège jusqu’à ce que le café qu’il avait commandé arrive.

Le café était tout à fait délicieux.

Il entendait dire que les grains de café étaient originaires de la Terre. Une fois qu’ils sont devenus populaires dans la Tour, les gens d’ici ont aussi commencé à les produire dans des fermes.

Le café d’ici était très différent de celui qu’il avait l’habitude de boire, mais il avait toujours bon goût.

Yeon-woo aimait boire du café lorsqu’il était sur Terre. En faisant une pause café juste avant d’entrer dans une bataille, il pouvait refroidir l’adrénaline de sa tête.

Comme maintenant.

Il pouvait enfin se détendre un peu de la tension qu’il avait gardée jusqu’à présent.

Une brise fraîche du soir, une vue dégagée de la nuit, et une tasse de café chaude.

Tout était bon.

‘Tu connais toujours les meilleurs endroits.’

Ce café était un endroit que son frère avait l’habitude de visiter très souvent.

Un endroit où son frère avait l’habitude de se rendre lorsqu’il avait formé Arthia et était si impatient d’escalader la Tour. Un endroit rempli de souvenirs de Jeong-woo riant, discutant et s’amusant avec ses coéquipiers…..

Yeon-woo resta assis au café à regarder la vue sur la nuit, en essayant de s’attarder sur le passé de son frère inscrit dans le journal.

Imaginant le genre de pensées que son frère aurait eu en s’asseyant sur cette chaise. En imaginant comment son frère aurait ri en parlant avec ses amis.

Le Quartier Extérieur était un endroit que les joueurs ordinaires ne trouvaient pas amusant.

Mais pour son frère, c’était un endroit plein de bons souvenirs.

Yeon-woo allait retracer les endroits où son frère était allé pendant le temps qu’il avait dû rester ici. Pendant le mois où les Yeux de Gygès seraient terminés.

Il porta de nouveau la tasse à ses lèvres.

Le café à la noisette avait un goût un peu plus amer.

* * *

Le lendemain matin.

Yeon-woo quitta l’auberge en portant le masque et la robe qu’il portait la veille. Sa destination était un restaurant.

Lorsqu’il arriva, le restaurant était déjà bondé de personnes venues prendre leur petit-déjeuner comme lui.

« Y a-t-il une table libre ? »

« Je suis désolé mais il n’y a pas de table libre pour le moment. Vous devrez partager une table. »

Après avoir fait un signe de tête, Yeon-woo fut guidée vers une table géante placée au milieu du restaurant.

Les personnes qui s’étaient déjà assises à cette table, comme si elles étaient venues seules tout comme Yeon-woo, prenaient leur repas seules.

Parmi les menus écrits dans une langue incompréhensible, Yeon-woo commanda le plat que son frère avait recommandé dans son journal.

Le plat ressemblait au kebab qu’il avait mangé en Turquie.

Au niveau du goût,

‘Oh, c’est vrai. Tu as les pires papilles gustatives du monde. J’avais oublié ça.’

C’était horrible.

* * *

Après avoir fini son repas, Yeon-woo partit se promener en suivant un sentier forestier à la périphérie.

Un endroit où soufflait un vent frais et vif.

Il n’y avait presque personne sur ce chemin, donc c’était très calme.

Yeon-woo était ravi à l’idée de trouver un bon endroit pour se reposer.

Son humeur, précédemment gâchée par un terrible repas, semblait être rafraîchie.

* * *

« Tu cherches une arme ? Ou une armure ? Nous avons tout ce dont vous aurez besoin ! »

« Quant à cet objet que j’ai ici… »

Contrairement au sentier forestier tranquille où il se trouvait à l’instant, Yeon-woo se trouvait maintenant dans une rue remplie de voix de vendeurs et de clients.

La rue était bondée d’une variété de personnes.

Yeon-woo marcha dans la rue pendant un long moment.

* * *

Dans le coin sud-ouest du Quartier Extérieur, il y avait un endroit similaire à un aquarium sur Terre.

Un endroit où était exposée une collection d’organismes aquatiques provenant du monde entier.

Mais la raison pour laquelle Yeon-woo était ici était

« …. »

Pour voir les filles ici.

Il y avait beaucoup de jolies filles par ici.

« Tu étais un homme aussi. »

*Rictus*

Yeon-woo laissa échapper un petit rire.

* * *

Tout comme sur Terre,

La nourriture vendue par les vendeurs de rue était sucrée et délicieuse.

 * * *

« Oh, tu es la même personne qu’hier. »

« La terrasse que j’ai utilisée hier, elle est vide ? »

« Nous n’avons pas beaucoup de clients à cette heure-ci. Mais il y a aussi un charme indescriptible dans la vue que vous pouvez avoir pendant la journée. »

Yeon-woo apprécia son heure de thé assis sur la terrasse, tout comme il l’avait fait hier soir.

Comme si tout ce qu’il avait vécu en entrant dans ce monde était un mensonge,

Tout était si paisible.

* * *

Environ 5 jours après son entrée dans le district extérieur.

Yeon-woo retourna à la forge de Henova.

*Tang* *Tang* 

« Qu’est-ce que c’est ? Pourquoi es-tu encore là ? »

Henova plissa les sourcils en posant le morceau de métal brûlant.

Comme s’il avait martelé pendant un certain temps, ses muscles semblaient solides comme un roc pour un homme de son âge.

Ces cinq derniers jours, Yeon-woo ne cessa d’entrer et sortir de la forge, comme si c’était sa propre maison.

« Je suis passé juste pour vérifier si ma commande se passe bien. Donc, il semble que vous vous soyez procuré tous les ingrédients nécessaires à la fabrication de l’artefact, n’est-ce pas ? »

Une telle attitude à visage découvert.

Sa réponse fit froisser le visage de Henova.

« Qu’est-ce que tu viens de dire ? »

Mais bien sûr, Yeon-woo continua à parler simplement.

« Il semble que vous ayez commencé à fabriquer l’artefact à l’instant. Mais je garderai un oeil sur toi, juste au cas où. »

« Espèce de fils de… ! »

Henova commença à jurer sur lui, mais Yeon-woo s’assit juste dans un espace vide et fixa Henova.

Finalement, Henova secoua la tête, réalisant qu’il n’écouterait pas quoi qu’il dise.

Il y avait quelque chose qu’il ressentait à son égard depuis quelques jours.

C’était que ce type était une noix vraiment difficile à casser.

Il allait et venait toujours à sa guise. Même lorsque Henova lui criait dessus ou le rabrouait, il ne faisait que hocher la tête et n’arrêtait jamais ce qu’il faisait.

Il avait beau s’en prendre à lui, ça ne marchait jamais.

Henova décida donc de traiter Yeon-woo comme s’il n’existait pas et s’est remis au travail.

*Tang* *Tang* 

Yeon-woo observa silencieusement les actions de Henova à côté de lui.

Bientôt, des pupilles reptiliennes pouvaient être visibles dans ses yeux.

En utilisant les yeux draconiques, Yeon-woo essaya de repérer tous les détails des actions de Henova et d’analyser le sens et le but derrière elles.

Contrairement à l’impression brute qu’il donnait, Henova martelait le travail du métal très méticuleusement.

Fusion. Dissoudre lentement le métal à l’intérieur d’une forge.

Coulée. Verser le métal fondu dans un moule en forme de dague.

Forger. Martelage de la pièce de métal jusqu’à ce qu’il obtienne la forme désirée.

Et enfin le processus de raffinage.

Le toucher de Henova sur cette seule pièce de métal était si sincère.

Yeon-woo avait l’impression que ses yeux étaient devenus clairs rien qu’en la regardant.

Un artisan. Un tel mot lui est venu à l’esprit.

Il n’arrêtait pas de se vanter d’être l’un des cinq maîtres forgerons. Et maintenant, il pouvait comprendre pourquoi. Il méritait vraiment ce titre.

« C’est comme ça que ça a été fait. Tout ce que tu avais l’habitude de manier.”

Jeong-woo était autrefois connu sous le surnom de « Aile Céleste ».

Tous les artefacts qui lui ont donné ce surnom sont nés des mains de Henova. Ses compétences de forgeron devaient bien sûr être grandes.

Et vraiment, c’était merveilleux. Au point de démanger les doigts de Yeon-woo, même s’il n’avait aucune connaissance en métallurgie.

Chacune de ses actions était pleine de puissance et avait un sens derrière elle que les gens normaux ne pouvaient atteindre.

C’est ce que Yeon-woo voulait voir.

La nourriture que son frère mangeait. Le café où il discutait avec ses amis. La maison où il logeait. Et même les sentiers qu’il a parcourus…

Chaque trace que son frère avait laissée.

« …. »

Yeon-woo ferma les yeux et compara les endroits qu’il avait vus dans le journal intime avec ceux qu’il voyait de ses propres yeux.

Beaucoup de choses étaient similaires, et pourtant beaucoup de choses étaient différentes.

Quand il rouvrit les yeux,

« T’as fini de dormir, connard ? »

Il y avait la grosse tête de Henova avec son visage plein de rides juste devant ses yeux.

A en juger par ses yeux, il était définitivement ennuyé.

« Quelqu’un est en train de se crever le cul devant le feu, et celui qui est venu me surveiller fait paisiblement la sieste. Alors dis-moi, pourquoi tu es venu ici, bordel ? »

« Je ne te l’ai pas dit ? Je suis venu ici parce que je m’ennuyais. »

Encore une fois, une réponse apathique.

*crissement de veine*

Yeon-woo pouvait voir de nombreux vaisseaux sanguins sortir du front plissé de Henova.

« Si tu t’ennuies tant que ça, alors va t’asseoir là-bas et martèle quelque chose et arrête de m’énerver, espèce de fainéant ! ».

Au final, Henova soupira et s’est mis à sauter sur ses pieds de colère.

C’était un peu drôle de le voir sautiller sur ses petites jambes.

« Je le ferai. »

Avec une réponse sèche, Yeon-woo se rendit à l’endroit désigné par Henova et s’assit.

Il tint le marteau, puis se retourna vers Henova et demanda.

« Mais comment puis-je faire un feu dans le fourneau ? Je ne peux pas commencer à marteler sans feu. »

« Oh, toi, je te jure que je vais…..! »

Henova se mit à bégayer comme s’il ne pouvait contenir sa colère et s’effondra bientôt en se tenant la nuque.

« Urgh… Ce bâtard est en train de me tuer…. »

« Vous faites de l’hypertension ? Vous voulez que je vous apporte vos médicaments ? »

« Si tu veux m’aider, alors ferme-la ! »

« Ok alors. Mais vraiment, comment je fais pour allumer le feu ? »

« AAARGH ! !! »

Henova hurlait sur le fait qu’ils ne parlaient pas la même langue.

A en juger par son attitude, il ne semblait pas vouloir faire de mal. Mais après avoir eu quelques mots avec lui, Henova sentit son estomac se retourner avant même de s’en rendre compte.

Henova s’est assis et prit une profonde inspiration. Il réalisa qu’il n’en sortirait rien de bon, même s’il continuait à s’en prendre à Yeon-woo.

« Ugh, comment j’ai fait pour m’emmêler avec cet idiot ? »

Dans ce court laps de temps, il avait l’impression d’avoir vieilli de plusieurs années.

‘Je comprends pourquoi Jeong-woo l’a suivi depuis le début.’

Sous le masque, un petit sourire vacillait sur le visage de Yeon-woo.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button