Novel : Second Life Ranker – Chapitre 44

[Trad : SP76]

[Check : Slash]

 

Mais après un certain temps, les attentes de Yeon-woo se soldèrent par une déception.

Contrairement à ce qu’il pensait, il y avait une limite au nombre d’âmes qui pouvaient être liées à l’artefact.

[Nombre d’âmes liées : 150]

« C’est vraiment la limite, ou ça peut aller au-delà de 150 mais c’est bloqué temporairement?”

Yeon-woo pensa que c’était la deuxième option.

Alors qu’il continuait de capturer des âmes, il avait l’impression que l’artefact était de plus en plus rempli. C’était comme si le vaisseau était grand, mais qu’il y avait plusieurs barrières à l’intérieur bloquant l’entrée des âmes. Il ne pouvait que deviner que les barrières disparaîtraient avec le temps ou qu’elles se déverrouilleraient une fois le sceau levé.

Ce n’était pas ce qu’il voulait, mais il n’était pas déçu.

« Ça fera l’affaire.”

Il y avait beaucoup d’autres moyens d’augmenter la puissance d’explosion.

Yeon-woo désactiva progressivement les Yeux Draconiques.

Il remarqua que les âmes s’étaient éloignées de lui, comme si elles avaient peur d’être aspirées par le Bracelet Noir. Mais elles ne semblaient pas complètement éviter Yeon-woo. Au contraire, elles se sont regroupées et l’ont suivi partout comme une queue.

Les autres joueurs ont-ils aussi des âmes qui les suivent ?

Yeon-woo jeta un coup d’œil à Galliard, mais il ne semblait pas avoir d’âme qui le suivait.

Il ne savait pas s’il pouvait seulement voir les âmes qui le suivaient ou si c’était seulement lui qui avait ces âmes autour de lui. Mais son intérêt s’arrêta là. Il semblait que les âmes ne pouvaient pas interférer physiquement ou lui jeter une malédiction. Si c’est le cas, c’est bien qu’il ne leur prête pas attention.

« Et ensuite.

Yeon-woo vérifia les récompenses de La furie de Monstres.

“J’avais 4 récompenses en attente dans la fenêtre de quête.”

Quand il appuya sur le bouton de réception, plusieurs messages commencèrent à s’afficher successivement.

[Vous avez acquis le titre de ‘Chasseur de monstres’.]

[Votre force a augmenté de 10 points.]

[Votre Dextérité a augmenté de 15 points.]

[Vous avez acquis ‘Oeil du Roi des Gobelins’.]

[Vous avez acquis le ‘Joyau à cinq couleurs des monstres’].

[Vous avez acquis 3,000 Karma supplémentaires].

Un titre et deux artefacts.

Yeon-woo vérifia rapidement le titre.

[Titre : Chasseur de monstres]

[Un titre donné à un joueur qui a réussi à faire plongé d’innombrables monstres dans le chaos. Le propriétaire de ce titre inflige des dégâts plus importants lorsqu’il chasse des monstres.]

[Cependant, les monstres tués par le joueur possédant ce titre se transformeront en fantômes et suivront le joueur même après sa mort.]

[Effet : +10 Force, +15 Dextérité. +15% de chances d’infliger des dégâts critiques aux monstres. Meilleures chances de provoquer les monstres.]

C’est donc pour ça.

Yeon-woo avait une vague idée de la raison pour laquelle tant d’âmes le suivaient. Cela semblait être la pénalité en échange de l’octroi d’options si exceptionnelles. Mais bien sûr, cela ne l’empêcherait pas d’utiliser ce titre.

Ensuite, Yeon-woo identifia les deux artefacts restants. Les deux étaient des artefacts de type bijou. L’un était l’œil d’un monstre. De nombreuses veines ressortent à la surface de l’œil, comme s’il venait d’être arraché de son orbite, sa pupille fixant Yeon-woo. Et l’autre était un étrange joyau qui brillait de différentes couleurs selon l’angle sous lequel on le regardait.

[L’oeil du roi gobelin]

[Classification : Bijoux, amulette.]

[Classement : B-]

[Description : Un œil laissé par le Roi des Gobelins, Kranum. Il a laissé cet œil afin de ne pas perdre la trace de l’ennemi qui l’a tué même après sa mort. En le portant simplement, le joueur peut être affecté de diverses manières par la rancœur de Kranum.]

[S’il est manipulé correctement, il peut être un bon artefact.]

[* Ennemi du Roi des Gobelins]

[L’œil de Kranum se tournera toujours vers l’ennemi qui l’a tué. Il dégagera constamment sa fierté et sa rancœur pour éviter que son ennemi ne soit tué par d’autres.]

[Sous l’influence de l’artefact, le propriétaire peut émettre une épaisse vague d’aura et gagner 10% de puissance d’attaque supplémentaire. L’artefact surveillera également les attaques invisibles telles que les malédictions et le poison, offrant 15% de chances de bloquer de tels effets.]

[Bijou à cinq couleurs des monstres]

[Classification : Bijoux]

[Evaluation : C+]

[Description : Bijoux créés par les sentiments d’inimitié de cinq races de monstres : Gobelins, Kobolds, Gnolls, Hommes-lézards et Orcs.]

[Fait ressortir et donne au porteur l’une des caractéristiques de cinq monstres.]

[* Pieds de Gobelin]

[Aura des pieds plus rapides.]

[* Oreille de Kobold]

[Sera capable d’entendre des sons plus petits.]

[* Nez de Troll]

[Sera capable de sentir des odeurs plus faibles.]

[* Yeux de l’homme-lézard]

[Vous pourrez voir plus loin.]

[* Mains d’orque]

[Permet d’acquérir une plus grande puissance physique.]

Pourquoi je n’obtiens que des choses comme ça ?

Yeon-woo éclata de rire malgré lui.

Il semblait que l’impact de l’invasion de monstres sur chacune des races fut énorme. Parce que chacun d’entre eux avait des expressions comme « rancune » ou « inimitié » dans leur description.

Leurs options étaient principalement basées sur ces émotions, ce qui les rendait adaptés pour Yeon-woo.

À l’exception des objets uniques, l’Œil du roi gobelin était en fait le meilleur artefact disponible dans le tutoriel. Il avait une note de B-. Si l’on considère que la note la plus basse des artefacts disponibles dans la Tour était C, c’était plutôt élevé.

De plus, l’artefact avait la capacité de protéger son propriétaire des malédictions et du poison. Grâce à cela, Yeon-woo pouvait maintenant être protégé des attaques qu’il ne pouvait pas sentir avec ses sens, en particulier celles venant de loin.

Et ce qu’il appréciait le plus dans l’Oeil du Roi des Gobelins, c’était l’aura qu’il dégageait.

Il va si bien avec le bracelet noir.

Pour dire l’évidence, les émotions négatives comme la rancœur et les magies comme la malédiction étaient efficaces pour renforcer la puissance de l’élément ténèbre, ce qui signifie qu’il pouvait ainsi augmenter sa puissance d’attaque grâce à ces artefacts.

« Il en va de même pour le Joyau aux cinq couleurs.”

Ce serait un peu gênant de devoir passer par chaque option pour en désactiver une et en sélectionner une autre chaque fois qu’il voulait changer, mais tout de même, il aimait le fait d’avoir obtenu un autre moyen d’améliorer ses sens.

Les yeux, les oreilles et le nez pouvaient le soutenir lorsqu’il utilisait le Renforcement des sens, tandis que les mains et les pieds pouvaient améliorer le Shunpo.

« C’est comme si tout avait été préparé juste pour moi.

Yeon-woo n’a pas pu empêcher son rire de résonner.

Mais ce n’était pas inhabituel que cela se produise. Le système de la Tour avait tendance à donner aux joueurs des choses qui leur convenaient le mieux lorsqu’il distribuait des récompenses. Cette tendance s’accentuait au fur et à mesure que les joueurs accomplissaient des exploits. C’était un système conçu pour aider les joueurs à améliorer leurs caractéristiques.

Yeon-woo finit de vérifier ses récompenses. Il emballa ses récompenses de quête et repartit vers le chalet de Galliard.

* * *

« Hmm ? Une chaîne ? »

« Oui. Tout ce qui peut être attaché fera l’affaire. »

Galliard plissa les yeux à la demande soudaine de Yeon-woo, mais émit rapidement un sourire.

« As-tu obtenu quelque chose comme un bijou ou une rune en récompense ? ».

« Quelque chose de similaire. »

« Je suis également forgeron, donc je pourrais t’aider à en faire un artefact si tu le souhaite, mais… Il ne te reste plus beaucoup de temps, pas vrai ? ».

Yeon-woo hocha la tête gravement.

Les joueurs préféraient généralement obtenir des joyaux ou des runes comme récompenses de quêtes. La raison en est qu’ils sont non seulement faciles à transporter, mais qu’ils peuvent aussi être attachés à leur artefact comme des ornements.

Ils avaient le même effet que s’ils les portaient, tout en réduisant les inconvénients liés au fait de les porter.

Cependant, cette combinaison nécessitait un forgeron ayant des compétences en métallurgie ou en alchimie, un forgeron ayant un haut niveau de compétence. S’ils étaient confiés à un forgeron peu compétent, l’option pouvait être perdue, comme c’était souvent le cas, ou dans le pire des cas, le matériau et l’artefact pourraient être détruits.

De plus, Yeon-woo n’avait pas pu combiner le bijou avec un artefact, même s’il avait rencontré un forgeron quelque peu habile nommé Galliard, pour une raison simple : il ne lui restait plus assez de temps avant la fin du tutoriel.

Pour l’instant, Yeon-woo devait le convertir en collier ou en bracelet afin d’obtenir ses effets.

« Si c’est le cas… Attends une seconde. »

Galliard entra dans réserve et commença à fouiller dans une pile d’objets.

Bientôt, il en sorti en tenant quelque chose dans sa main. C’était une chaîne en acier couramment utilisée comme collier. Elle avait une partie épineuse qui dépassait en plein milieu de la chaîne, vraisemblablement utilisée pour maintenir fermement un bijou sur le collier.

« Prends-le. »

Galliard tendit le collier à Yeon-woo.

« Il peut contenir un bijou là-dessus. »

« Merci. »

Quand Yeon-woo demanda le prix, Galliard agita la main en signe de négation.

« Il pourrissait dans l’entrepôt de toute façon. Prends-le. Sérieusement, ce n’est rien comparé à ce que t’as fait pour moi. »

Yeon-woo une fois de plus exprima sa gratitude et attacha l’œil du Roi Gobelin à la chaîne en acier.

*Click*

Assez bizarrement, l’œil s’insèra parfaitement dans la douille.

*Whoosh*

Une fois attaché, le collier émit un flash rouge en signe d’achèvement.

Yeon-woo accrocha le collier à son cou. À ce moment-là, le globe oculaire fixé sur le collier s’anima et roula follement dans toutes les directions. Il semblait essayer de trouver Yeon-woo.

Galliard éclata de rire à la vue d’un œil familier.

« C’est l’oeil de Kranum, pas vrai ? »

« Oui. »

« Ce monstre, aussi intelligent qu’il soit, ne lâche jamais ses ennemis. Mais je n’ai jamais vu son oeil bouger comme ça, même après la mort. »

Yeon-woo hocha la tête en même temps qu’il accrochait le Joyau aux Cinq Couleurs des Monstres à sa ceinture avec une autre petite chaîne.

Une fois que je serai dans la Tour, je devrai aller « là-bas ».

Yeon-woo se retourna vers Galliard en prenant son sac à dos actuellement rempli de parties de monstres.

« Merci beaucoup pour ton aide. »

« Tu pars maintenant ? »

« Oui. »

« Tu vas directement à la section F, alors ? »

Yeon-woo acquiesça silencieusement sans dire un mot.

« Eh bien, tu as obtenu tout ce qu’il restait à obtenir de cette section, donc je suppose que ce serait la chose naturelle à faire. »

Galliard regarda Yeon-woo avec un regard étrange.

C’était quelque chose qu’il ressentait depuis la fois où Yeon-woo avait vu clair dans son Shunpo, mais il semblait être une personne qui refusait d’être normal avec chaque fibre de son être.

Il ne pouvait pas dire qui exactement, mais ce type lui rappelait vaguement quelqu’un qu’il avait connu dans le passé.

Lorsque Galliard vit ses yeux se montrer derrière le masque aussi blanc que le visage d’un fantôme, une question s’était posée dans sa tête.

« Quel genre de passé a ce gamin ?”

Galliard avait bien essayé d’enlever le masque de Yeon-woo quand il guérissait son corps avec la coupe d’Ondine, mais le masque n’avait pas lâché son visage. Cela devait être l’option de l’artefact.

Mais Galliard ne demanda pas pourquoi Yeon-woo portait un masque aussi bizarre.

S’il devait parler de  » bizarre « , il savait qu’il était de loin le plus bizarre en restant dans le tutoriel pendant plusieurs tours.

Chaque joueur qui souhaite entrer dans la Tour a eu une histoire malheureuse et pleine de regrets. Et ce regret devient leur motivation, les poussant à gravir la Tour.

Cependant, c’était une toute autre histoire pour les joueurs qui ont laissé tomber leurs regrets comme Galliard. Sans leur motivation, la plupart d’entre eux ne savaient pas quoi faire ensuite.

Galliard, quant à lui, avait déjà perdu l’envie de monter dans la Tour après toutes ces années passées à chercher le pendentif perdu. Et sans personne pour l’accueillir, il ne ressentait pas le besoin de rentrer chez lui. Cependant, il savait aussi qu’il ne pouvait pas rester éternellement dans le tutoriel à perdre son temps.

Mais quand même, c’était quelque chose à laquelle il devait bien réfléchir, alors il a décidé de se reposer un peu plus longtemps et de prendre son temps pour prendre sa décision.

« Oh, j’ai presque oublié. Tiens, prends ça. »

« … ? »

Lorsque Yeon-woo se retourna pour voir ce que Galliard lui donnait, il vit une épée lancée vers sa tête. Il esquiva rapidement en tordant le haut de son corps et attrapa l’épée.

Une épée d’un mètre de long et aussi étroite que la longueur d’un doigt. Le fil vert noué en un nœud unique à l’extrémité de sa poignée lui donnait un aspect impressionnant.

« Qu’est-ce que c’est ? »

« Tu te souviens du gars qui est venu te chercher ? C’est l’arme qu’il avait avec lui. C’est une épée plutôt décente, et j’ai pensé que c’était une honte de laisser une bonne épée se perdre, alors je l’ai apportée ici. Utilise-la si tu veux, et sinon, mets-la dans ton sac et vend-la au mystérieux marchand. Ça fera un bon échange. »

Yeon-woo balança l’épée plusieurs fois. Sa lame était solide et très bien équilibrée. Même lui pouvait dire que c’était une épée bien forgée.

Cependant, Yeon-woo maniait habituellement des épées à lames courtes qui pouvaient être tenues à une main, comme des poignards. Une longue épée comme celle-ci ne lui était d’aucune utilité.

Mais il entreprit de la mettre dans son sac à dos pour l’échanger plus tard avec le mystérieux marchand comme Galliard l’a dit.

Puis soudain, Galliard posa une étrange question.

« Au fait, comment as-tu fait pour te battre avec Arangdan ? Leurs camps de base sont juste en face de l’entrée de la section F, ils vont te créer des problèmes quand tu arriveras là-bas. »

Yeon-woo se retourna vers lui, se demandant de quoi il parlait.

« Qui c’est lui ? »

« Hmm ? Tu n’étais pas en train de te battre avec Arangdan ? »

Mais Galliard semblait encore plus effrayé par sa réponse.

« Cette corde verte sur l’épée, c’est un symbole d’Arangdan. »

« … ! »

À ce moment-là, les yeux de Yeon-woo se sont agrandis.

‘Donc, ce n’était pas juste un groupe aléatoire de charognards, mais des joueurs d’Arangdan ? De Cheonghwado ?’

Toutes les pièces se mettaient enfin en place.

Le syndicat de charognards que son frère avait détruit. L’apparition soudaine d’Arangdan dans le tutoriel. Une ferme humaine avec un système organisé.

Et Kahn et Doyle, qui sont partis brusquement.

Si Arangdan était la force derrière les charognards, et qu’ils avaient trompé tous les autres joueurs sous le couvert de la justice…

Et si la raison pour laquelle Kahn et Doyle l’avaient quitté était de mettre fin à cette injustice…

« …. »

Quand Kahn et Doyle l’ont écarté de leur groupe, il savait que ce n’était pas volontaire. Mais la voie qu’il devait emprunter était différente de la leur, et ils finirent par se séparer.

À ce moment-là, il ne savait pas à quel point ils étaient en danger. Il était sûr que Kahn et Doyle seraient victorieux contre quiconque se trouverait sur leur chemin.

Mais l’ennemi avec lequel ils sont allés se battre s’avérait être Arangdan. Il ne savait pas combien de joueurs il y avait ni quelle était leur force. Et derrière Arangdan, il y avait Cheonghwado, l’un des 8 meilleurs clans de la Tour.

Pouvaient-ils à eux deux vaincre un ennemi aussi important ?

Si Kahn et Doyle avaient déjà détruit Arangdan, toute la Section E en aurait entendu parler. Mais pendant tout ce temps, il n’avait rien entendu à leur sujet. Ce qui voulait dire qu’ils avaient perdus leur combat. 

Alors, Yeon-woo commença à réfléchir à ce qu’ils représentaient pour lui.

Étaient-ils des étrangers ou des amis ? Voulait-il s’impliquer ou rester en dehors ?

Mais plus il pensait à eux,

Plus les images du rire confiant de Kahn et du regard vif et toujours endormi de Doyle apparaissaient dans son esprit.

Qu’est-ce que cela pouvait signifier, il ne pouvait pas les sortir de sa tête ?

D’ailleurs,

‘Hyung, tu as toujours été mon héros. Et j’espère que tu ne te perdras pas, même quand je ne serai plus là.’

Il y avait les mots que son frère lui avait laissés dans le journal intime.

À la fin,

Yeon-woo réalisa que sa réponse était claire.

« …Bâtard. »

Il ne savait pas s’il faisait référence à Kahn et Doyle, à Arangdan, ou à son frère,

Alors qu’il marmonnait pour lui-même,

Yeon-woo se releva avec une lueur froide dans les yeux.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button