Novel : Second Life Ranker – Chapitre 39

[Trad : SP76]

[Check : Slash]

 

La forêt entière plongea dans le chaos le plus total en un rien de temps. Les flammes dévoraient les bois et les monstres se déversaient comme une nuée de zombies.

“Kieeek ! Kiek !”

« Putain ! C’est quoi ce bordel ? »

« Je n’ai même jamais entendu parler d’une telle chose… Arangdan n’était-il pas censé empêcher ce genre de choses de se produire ? ».

La plupart des joueurs encore présents dans la section E avaient été anéantis en quelques minutes dans leur quête de jetons et de pièces cachées. Qu’il s’agisse d’attaquer à l’épée ou de se défendre avec un bouclier, aucune solution ne semblait fonctionner face à cette invasion de monstres.

Parfois, les monstres apparaissaient en groupe, l’instant d’après ils s’étaient déjà séparés. Les joueurs devaient faire face à des attaques venant de tous les côtés en même temps. Même ceux qui s’étaient organisés en formations de combat avec d’autres joueurs se retrouvèrent submergé face à la vague de monstres et furent rapidement engloutis.

Où que l’on regarde, on pouvait voir des scènes telles que des Gobelins coupant la tête des joueurs, ou des Trolls mordant les joueurs en morceaux.

C’est ce à quoi devait ressembler l’enfer.

Quelques joueurs avaient réussi à s’enfuir en vie. Mais même ainsi, il semblait de s’enfuir ou de distancer les monstres qui étaient partout.

C’était incroyable de voir comment autant de monstres étaient restés cachés dans la Section E.

Les flammes empiraient les choses. Où qu’ils aillent, ils étaient rapidement confrontés à une mer de feu engloutissant la forêt et pris entre cet océan ardent et la marée de monstres.

« Qu’est-ce qui se passe bordel ! »

« Puutaain ! »

Les joueurs qui avaient pensé qu’il s’agissait d’un simple événement du tutoriel hurlaient maintenant devant leur situation désespérée. Ils réalisaient tardivement la crise qui avait frappé la Section E.

[Collectez 99 jetons pour vérifier vos qualifications.]

Vérifier les qualifications. C’était une tâche qui nécessitait de risquer sa vie, comme dans toutes les autres sections.

En fendant les vagues de monstres, les joueurs commencèrent à se creuser la tête pour trouver un moyen de survivre. Ceux qui avaient une équipe se regroupèrent, et les joueurs solos s’unirent à d’autres joueurs solos.

Pendant ce temps,

*Pat*

Une ombre se faufilait entre les arbres à pas feutrés.

*Swish*

C’était Yeon-woo.

[Vous avez acquis 12 jetons.]

[Vous avez acquis 4 jetons.]

[Vous avez….]

Tout en restant furtif grâce au Shunpo, il lisait les mouvements des monstres avec ses sens renforcés et tuait les monstres qui étaient déjà dans leur dernier souffle. En conséquence, il put accumuler des jetons à un rythme rapide.

« Est-ce ça ce qu’ils appellent,”

Yeon-woo rit froidement.

« La récolte des autres ?”

Se souvenant de la phrase que ses troupes utilisaient à l’armée, Yeon-woo se dirigea rapidement vers l’endroit où se trouvaient les orcs.

Leur destination était la tanière du serpent. Il était temps d’éliminer le serpent d’Akasha.

* * *

Le village des orcs avait été mis sans dessus dessous.

« Chwik ! Les hommes-lézards ont déclenché une guerre ! Les hommes-lézards ont franchi la barrière du nord ! »

Le Chef des orcs de la 32ème tribu qui était chargé de garder le nord apporta un rapport au Roi des orcs.

Le visage de ce dernier se crispa de colère.

« Pourquoi ont-ils commencé une guerre tout d’un coup ! »

« Je ne sais pas ! Ils disent que nous avons tué leur roi ! Aidez-nous ! »

« Chwiiik ! Ces reptiles fous ! »

Le Roi des orcs était furieux.

De tous les temps, il fallait qu’ils arrivent en plein milieu de la cérémonie de renouveau.

Il était déjà en colère d’avoir manqué les humains qui avaient tué leur dieu. Et maintenant, il devait faire face à une guerre contre les autres races.

Pourtant, le roi orcs essaya de rester calme. Il ne pouvait pas laisser cela ruiner la cérémonie. Au contraire, il pouvait voir cela comme une source de nourriture supplémentaire pour leur dieu.

« Chwik ! Toi, va prévenir le chaman ! Nous allons avoir beaucoup de nourriture prête pour notre dieu ! Et nous reviendrons bientôt avec ! »

« Compris, Chwik ! »

Après avoir donné des ordres à l’un de ses sous-fifres, le roi orc sortit une épée suspendue au mur et se dirigea vers l’extérieur. C’était l’épée qui faisait de lui le plus grand guerrier de leur race. Tant qu’il l’avait dans ses mains, la victoire lui revenait toujours.

Cependant, lorsqu’il arriva sur le champ de bataille, son excitation fut rapidement balayée. Il n’y avait pas que les hommes-lézards, le champ de bataille était rempli des autres races.

Au loin dans le vaste horizon, il pouvait voir tous les monstres se précipiter vers eux. Ce n’est qu’à ce moment-là que le Roi des orcs remarqua que quelque chose n’allait pas.

C’était un piège.

Un piège odieux qui avait plongé tous les monstres de la forêt dans le chaos.

Mais le Roi orc n’était pas assez intelligent pour penser aussi loin. Après tout, il devait maintenant affronter de front l’invasion de monstres.

« Construis un mur, chwik ! »

« Chwiiik ! Apportez les pièges, les armes de défense, les incendiaires, n’importe quoi ! Nous devons les arrêter, chwik ! »

Les orcs firent de leur mieux pour essayer d’arrêter la vague, mais les choses ne se firent pas selon leur plan. Lorsque les monstres eurent franchi leurs murs improvisés, ils ne pouvaient que regarder la destruction de leur village.

Pourtant, les orcs se battirent sans relâche contre la coalition.

Les cadavres des monstres s’empilaient dans le désert. Le sang coulait sur le sol, le rendant rouge.

Et au coeur de la mêlée,

« Farak ! »

« Kranum ! »

Le Roi des Gobelins et le Roi des orcs s’affrontaient en criant le nom de leurs adversaires.

*Kung*

Le sol trembla alors que leurs auras des rois se rencontraient.

* * *

Ces deux-là doivent se battre en ce moment.

Sur le chemin menant au tunnel du serpent d’Akasha, Yeon-woo se retourna vers le bruit des combats qui résonnait au loin. Il n’eu pas besoin de vérifier pour savoir quelle était la source du son.

Le Roi des Gobelins, Kranum, et le Roi des orcs, Farak. Ces deux boss étaient aussi forts que Hargan.

Kranum, le souverain de l’ouest et Farak, le souverain de l’est. Ils se détestaient et se méprisaient, comme s’ils étaient des ennemis mortels.

On dit que Kranum n’aimait pas Farak pour son ignorance, tandis que Farak le méprisait et considérait les Gobelins comme une race inférieure. Tous deux pensaient qu’être comparés l’un à l’autre était humiliant.

Et les deux monstres étaient suffisament forts pour écraser facilement les joueurs. Ce qui explique pourquoi de nombreux joueurs sont morts en essayant de les tuer pour récolter du Karma.

C’était un combat entre deux monstres du statut de boss, et il ne faisait que commencer. Sans la mort d’un des deux rois, la guerre ne ferait que se prolonger. Les dégâts augmenteraient, et la folie continuerait.

Et c’est exactement ce que Yeon-woo voulait.

Par conséquent, il devait amener le serpent d’Akasha le plus vite possible.

Dans cet endroit plein de nourriture.

[Vous êtes entré dans le ‘Tunnel du Serpent d’Akasha’].

Accueilli par un message familier, Yeon-woo se précipitait vers le centre de l’antre.

Il y trouva,

“Kaah !”

« Chwik ! Oh, mon Dieu ! S’il vous plaît… Kuk ! »

« Chwiiik ! Dieu est en colère ! Dieu est en colère ! »

« Dieu nous punit, chwik ! »

« Fu, fuyez, chwik ! »

Tout comme l’extérieur, le tunnel était en pleine confusion. On aurait dit que le serpent d’Akasha était devenu incontrôlable.

Mesurant maintenant cinq mètres, il était devenu fou furieux et continuait de dévorer les orcs. L’autel avait été complètement détruit. Le chaman orc qui était censé diriger la cérémonie restait introuvable.

Les orcs, en tant que fidèles, essayaient de calmer le Serpent, mais cela ne fonctionnait. Certains essayèrent de fuir, mais le Serpent d’Akasha ne manquait jamais sa proie. Chaque fois qu’ils lui tournaient le dos, le serpent crachait son venin et les faisait fondre, et s’ils restaient à portée de sa gueule, ils se faisaient dévorer. Il n’y avait aucun moyen de fuir le serpent d’Akasha.

‘Je le savais.’

Yeon-woo regarda les yeux du serpent d’Akasha, ils étaient d’un rouge limpide.

‘Il est ennivré par le sang.’

Le serpent d’Akasha n’était pas une sorte d’être supérieur qualifié de dieu. Il s’agissait seulement d’un serpent plus grand et plus fort qui voyait sa puissance se développer grâce à son appétit. Suite à se résurrection il était affamé, et se festin le rendait incontrôlable.

Si c’était le cas, que se passerait-il s’il pouvait sentir le carnage à l’extérieur du tunnel ?

« Il n’y a aucune chance qu’il reste calme.

C’était son but en premier lieu. S’il n’était pas ivre, il avait prévu de le faire boire.

Mais ça semble avoir fonctionné bien mieux qu’il n’aurait pu l’espérer. Heureusement, il n’y avait rien d’autre à faire pour son plan. Il observa donc silencieusement la situation.

Kaaah !

Lorsque le Serpent d’Akasha dévora le dernier orc restant, il poussa un grand cri.

Le serpent avait grossi jusqu’à atteindre les 10 mètres, il avait du sang et des morceaux de chair le long de ses crocs.

Mais comme si la vision n’était pas suffisament horrifique, le cri résonna pendant un long moment.

Il cogna sa tête contre le mur à plusieurs reprises, et soudainement fit un trou dans le sol, creusant vers le bas à une vitesse incroyable.

‘Il bouge.’

Yeon-woo se concentra pour dissimuler sa présence au cas où le serpent d’Akasha le remarquerait. En même temps, il se mit à suivre le serpent en utilisant ses sens.

Il rampait sur le sol, se dirigeant vers l’extérieur. La direction était le sud-ouest. 

C’était la direction du champ de bataille.

Yeon-woo se leva alors d’un bond.

La tanière du serpent sans le serpent d’Akasha. Le moment qu’il attendait était enfin arrivé.

‘Il faudra un certain temps au Serpent d’Akasha pour dévorer tous les monstres du champ de bataille. Mais quand même, je ne peux pas perdre mon temps.’

Une pièce cachée n’était pas appelée une pièce « cachée » pour rien.

Comme c’était l’endroit où vivait le Serpent d’Akasha, il devait sûrement y avoir quelque chose d’important caché au fond du tunnel. Même son frère avait mentionné quelque chose comme ça dans son journal.

Il y a toujours une raison pour qu’une pièce cachée soit là où elle est.

‘Le serpent d’Akasha a un niveau injustement élevé pour les joueurs dans le tutoriel. Mais il devrait y avoir une raison pour laquelle son antre se trouvait à cet endroit. Mais ni moi, ni Galliard, qui poursuit le serpent depuis longtemps, n’avons pu trouver la raison.’

‘Cependant, s’il y a des choses que je peux dire avec certitude,’

‘C’est que la raison ne sera pas négligeable, et que dans toute l’histoire de la Tour, personne n’a jamais trouvé cette raison.’

Un endroit que personne n’avait jamais trouvé dans la longue histoire de la Tour. Et s’il pouvait être le premier à le trouver ?

Yeon-woo se posa au milieu de la cavité en calmant son cœur, il activa ses Yeux draconiques. Il scanna tout le tunnel à la recherche du nid que le serpent d’Akasha utilisait pour se reposer.

Si l’on considère les habitudes d’un serpent, il doit y avoir un endroit où il peut se reposer des menaces extérieures.

À ce moment-là, ses yeux draconiques détectèrent quelque chose.

Il y avait un passage étroit le long d’un mur. Bien sûr, « étroit » signifiait seulement petit comparé à la taille du Serpent d’Akasha, mais c’était quand même assez large du point de vue de Yeon-woo.

Yeon-woo se servi rapidement du Shunpo et s’engouffra dans le passage, allant plus profondément de la tanière du serpent.

Juste à ce moment-là,

*Whoosh*

Soudain, un vent froid souffla de l’intérieur.

Sentant qu’il s’approchait du secret, il posa immédiatement son pied vers la source du vent.

Yeon-woo l’avait trouvé.

« Alors, ça y est.

Une scène bien différente de la nature sauvage et aride de l’extérieur.

Un vent perçant tourbillonnait le long du mur, et le sol était couvert de neige molle et de glace glissante. Et au lieu de stalactites, il y avait des glaçons suspendus au plafond.

C’était vraiment une scène qui suscitait l’admiration de tous ceux qui pouvaient la voir.

Et au centre, se trouvaient un petit garçon qui ne semblait pas avoir plus de cinq ans.

“Je crois que j’ai trouvé ‘la raison’.”

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button