Novel : Second Life Ranker – Chapitre 34

[Trad : SP76]

[Check : Slash]

 

Yeon-woo chercha Galliard en tuant les Orcs qu’il rencontrait tout au long de son voyage vers le nord-est.

Le « Baotri » que les Orques ont mentionné signifiait une montagne rocheuse accidentée. Il n’était pas facile de trouver un endroit spécifique dans la zone désertique orientale où tout le décor était des montagnes rocheuses.

De plus, les Orcs n’étaient pas non plus des idiots. Après avoir remarqué que leurs éclaireurs ne revenaient pas, ils ont commencé à envoyer des groupes composés de plus d’une douzaine d’Orques et d’autres ont même commencé à rechercher Yeon-woo de leur propre chef.

Heureusement, il réussit à trouver la maison de Galliard à ce moment-là.

« Est-ce ici? »

Yeon-woo marmonna à voix basse alors qu’il se tenait devant l’une des montagnes. C’était la montagne rocheuse la plus haute et la plus escarpée des environs. La hauteur de celle-ci donnait aux autres montagnes un aspect petit en comparaison.

Yeon-woo plissa les yeux et renforça sa vue.

Puis, comme s’il avait zoomé avec une caméra, il trouva quelque chose qui sortait à peine de la pointe de la montagne. C’était une petite maison soutenue par quelques épais piliers de bois sur une falaise en pente. On aurait dit qu’elle pouvait s’effondrer à tout moment, mais Yeon-woo cria de joie parce que c’était le même cottage qu’il avait vu dans le journal.

‘Plus tard, je compris que Galliard change l’emplacement de son chalet à chaque tour du tutoriel.

C’est tellement ennuyeux de devoir fouiller chaque recoin du désert oriental à chaque visite.’

Son frère ne savait pas non plus pourquoi Galliard continuait de se déplacer. Il ne pouvait que deviner que cela avait quelque chose à voir avec la poursuite du serpent d’Akasha.

«Allons-y d’abord.»

Yeon-woo commença à gravir la montagne rocheuse, touchant légèrement le sol.

La pente était trop raide et accidentée pour grimper sans équipement de sécurité, mais grâce à ses statistiques et ses compétences élevées, ce n’était pas trop difficile pour Yeon-woo. Tout ce qu’il avait à faire était d’identifier les endroits sûrs où marcher avec sa vision renforcée et de sauter avec ces puissantes jambes. Yeon-woo grimpa si vite qu’avant qu’il ne s’en rende compte, il avait déjà atterri dans une petite cour devant le chalet.

Il frappa à la porte.

« Excusez-moi. »

Mais il n’entendait rien qui venait de  l’intérieur.

Il élargit la portée de ses sens et scruta l’intérieur du cottage, mais il ne put rien sentir.

« Il y a quelqu’un? »

Il ne pouvait pas simplement ouvrir la porte et entrer sans la permission du propriétaire.

En fait, Galliard était un personnage qui restait rarement à la maison et la plupart du temps, on pouvait le trouver à l’extérieur en train de se promener. Alors Yeon-woo s’assit sur un banc dans la cour et se mit à attendre Galliard.

* * *

« Qui es-tu? »

Le coucher de soleil se répandait dans le ciel lorsque Galliard rentra chez lui. Quand il arriva, Yeon-woo était au milieu de sa méditation. Il ouvrit aussitôt les yeux et salua Gilliard.

« Je suis Caïn. »

«Je me fiche de votre nom. Je vous demande ce que vous faites devant ma maison? »

Galliard regarda Yeon-woo de haut en bas avec un regard plein de suspicion.

Mais pour Yeon-woo, Galliard était une existence très intrigante.

«Les demi-humains… Ils existent réellement.»

Une grande taille atteignant environ 190 centimètres, un corps robuste mais élégant, un teint brun, des traits bien définis et beaux… Et puis, les longues oreilles pointues. Galliard n’était pas un humain. 

Un elfe, l’un des membres les plus éminents des demi-humains. Parmi eux, il était un elfe noir classé comme un guerrier né.

«Des amis m’ont parlé de vous. J’aimerais acheter quelque chose. Êtes-vous Galliard?

Avec une expression raide, Galliard jeta une bête fraîchement pêchée sur le sol, et abaissa son arc de son épaule. Il se préparait pour un combat.

Les elfes noirs étaient souvent traités comme des monstres, même parmi les elfes. Alors que la plupart des elfes aimaient la paix et se souciaient de la nature, les elfes noirs étaient des chasseurs plus cruels et belliqueux. Dans certains cas, ils abandonnaient leurs coéquipiers sans aucune hésitation si c’était pour un plus grand bien.

C’est peut-être la raison.

Quand j’ai rencontré Galliard pour la première fois, il était très douteux et se méfiait toujours des autres.

«Je voudrais obtenir la coupe d’Ondine.»

Galliard fronça légèrement les sourcils.

« Qui t’as dit ça? »

«Braham.»

«Ce connard. Je lui ai dit de ne plus en parler.”

Braham était le nom d’un vieil ami de Galliard. C’était la personne qui avait essayé à l’origine de gravir la Tour avec lui.

‘Et il faisait aussi partie des personnes que Jeong-woo appelait ses maîtres.’

Yeon-woo était complètement étranger à Braham, mais il ne s’en souciait pas du tout. Il allait quitter Galliard dès qu’il aurait obtenu l’objet dont il avait besoin.

«Il n’est pas nécessaire de se lier d’amitié avec lui simplement parce qu’il était proche de Jeong-woo.»

Galliard n’avait rien à voir avec la trahison que son frère avait subie. Il n’était jamais entré dans la tour et n’avait aucune volonté d’intervenir dans aucune autre affaire.

Mais encore, cela ne lui ferait aucun bien de révéler qui il était. Même s’il le faisait, cela ne ferait que rendre les choses gênantes pour eux deux. Pour Yeon-woo, il était nécessaire de savoir avec quel genre de personnes son frère avait des liens.

« D’accord. »

Galliard poussa un profond soupir. Puis il remit son arc sur son épaule et ramassa la bête qu’il avait lâchée auparavant.

« Entrez. »

Yeon-woo suivit Galliard dans le cottage. L’intérieur n’était pas très différent de l’endroit où vivaient les chasseurs ordinaires. Le long du mur, des têtes de toutes sortes de bêtes étaient empaillés et diverses armes de chasse étaient placées sur le sol. Des bouts de cuir étaient éparpillés sur la table.

«Vous pouvez vous asseoir où vous voulez. Donnez-moi juste un peu de temps pour terminer ça.

Galliard désigna une chaise du menton en poussant les morceaux de cuir sur le côté et en plaçant la bête sur la table.

La bête qu’il avait ramené à la maison avait une légère ressemblance avec un cerf, mais elle avait l’air très différente de ce qu’il avait vu sur Terre. Elle était deux fois plus grande et ses jambes étaient pleines de muscles. Sur sa tête, deux ensembles de cornes en forme de chèvre étaient emmêlés.

Galliard dépeça la bête assez vite. Il vida le sang, enleva la chair et en sortit les tripes.

Yeon-woo observa avec admiration.

«Vous aimez ce genre de choses?

Galliard regarda Yeon-woo.

Yeon-woo hocha la tête.

«Nous étions donc dans le même bateau.»

Galliard sourit en remarquant le sac à dos que Yeon-woo avait apporté. Certains matériaux sortaient du sac à dos.

En regardant le sourire de Galliard, Yeon-woo remarqua qu’il avait considérablement baissé sa garde.

Puis, après avoir terminé, Galliard regarda Yeon-woo alors qu’il claquait la table avec son couteau taché de sang.

« D’accord. Parlons affaires. Vous voulez la coupe d’Ondine? »

« Oui. »

La coupe d’Ondine.

C’était un artefact à usage unique qui pouvait attirer le serpent d’Akasha à la surface.

«Pour être exact, cela ressemble plus à son plat préféré.»

La raison pour laquelle le serpent d’Akasha était apparu à la surface était pour remplir son estomac. Afin de rassasier son corps massif, sa nourriture devait remplir l’une des deux conditions. Soit il devait être présent en grande quantité, soit…

«Il fallait que ce soit nutritif.»

L’Akasha dans le nom du Serpent d’Akasha indiquait la plus petite unité de matière dans le monde spirituel. D’autres l’ont appelé Éther, ou Élément de l’Esprit (靈 子).

Le serpent d’Akasha se nourrissait de cette énergie spirituelle. Il errait autour de la terre, absorbant l’énergie du sol, et tendait souvent des embuscades aux colonies de monstres pour leur priver de leur vitalité. En conséquence, partout où le serpent d’Akasha passait, la zone devenait un terrain vague où pas un seul brin d’herbe ne pouvait pousser. C’est pourquoi la partie orientale de la section E était remplie de déserts arides et de montagnes rocheuses.

Et maintenant, c’était à peu près à l’époque où le dernier morceau d’Akasha disparaîtrait de la région orientale. C’était le moment où le serpent d’Akasha souffrait de faim et de soif.

Compte tenu de la situation, la coupe d’Ondine était un appât très utile pour attirer le serpent d’Akasha.

La coupe d’Ondine est un artefact contenant une grande quantité d’Akasha. Bien sûr, c’est aussi la nourriture préférée du serpent d’Akasha. Mais le seul problème était que,

«Galliard est le seul à savoir comment faire la coupe d’Ondine.»

Par conséquent, il était souvent visité par des joueurs qui avaient besoin de la coupe d’Undine, même pour d’autres raisons. Mais Galliard se cachait la plupart du temps par ennui.

«Vous savez quelle est la condition, n’est-ce pas?

Il parlait d’une condition, pas d’un prix.

Yeon-woo hocha la tête.

« Oui, à peu près. »

« D’accord. Alors commençons tout de suite. »

À ce moment-là.

[L’elfe noir, Galliard, veut vous tester. Votre récompense ne sera remise qu’après avoir réussi ce test.]

[Accepterez-vous le test?]

Le regard acéré de Galliard semblait percer le masque de Yeon-woo.

«Alors voilà, le test de Galliard.»

La condition pour Galliard de donner la coupe d’Ondine était très simple. C’était de réussir son test.

Il n’avait jamais rien accepté d’autre en échange de la coupe. Seuls ceux qui ont réussi le test recevraient la coupe d’Ondine en récompense.

La raison n’était pas claire. On aurait dit qu’il attendait quelque chose de ceux qui réussissais le test, mais personne n’avait jamais répondu à ses attentes, et le même test se répète depuis des décennies.

C’était une «chose tellement étrange» pour un joueur de faire, mais c’était maintenant considéré comme une évidence, et c’est pourquoi le système de La Tour a accepté son test comme une quête cachée.

Yeon-woo acquiesça alors.

Puis le message a disparu et une nouvelle fenêtre est apparue.

[Quête cachée / Test de Galliard]

[Contenu: L’elfe noir, Galliard, teste depuis longtemps de nombreux joueurs afin de trouver quelqu’un de «qualifié».]

[Étant béni par le vent, ses pieds sont connus pour être aussi rapides que le vent lui-même. Votre tâche est d’attraper Galliard en fuite. Pour réussir le test, vous devez le toucher au moins cinq fois sur dix.]

NDT:En gros, ils jouent à chat.

[Récompenses: les récompenses seront attribuées en fonction du nombre de succès.]

[- 3 ou plus: gobelet d’Ondine]

[- 5 ou plus: Coupe d’Ondine + ??]

Les yeux de Yeon-woo brillaient.

«Plus de la moitié, n’est-ce pas?»

C’était un jeu de touche. Galliard exigeait que les joueurs l’attrapent, et les joueurs pouvaient utiliser tous les moyens possibles. Il leur a permis d’installer des pièges, d’utiliser leurs artefacts ou de collaborer avec des coéquipiers.

Les joueurs devaient «toucher» Galliard dans un laps de temps déterminé pour que cela soit considéré comme un succès.

Cependant, pendant des décennies, pas plus de cinq personnes avaient réussi à toucher Galliard plus de cinq fois.

« Mais si je peux y arriver, je peux obtenir une compétence de lui. »

Yeon-woo savait ce qui était caché derrière les points d’interrogation dans la fenêtre de quête. C’était une compétence que possédait Galliard.

«Shunpo (瞬 歩)»

C’était une compétence spéciale qui était transmise aux elfes noirs.

«Shunpo accélère le mouvement et élimine le son produit par celui-ci. Ce sera d’une grande aide au combat. »

L’arme principale de Yeon-woo était sa furtivité et sa vitesse basées sur ses sens renforcés. Aucune autre compétence ne correspond à son style de combat aussi bien que le Shunpo. C’est pourquoi Yeon-woo avait inclus l’acquisition dans ses plans.

Mais il y avait une autre raison pour laquelle Yeon-woo avait le plus besoin du Shunpo.

Dans un sens, le Shunpo pouvait être considéré comme une compétence médiocre.

Mais je n’ai réalisé sa vraie valeur qu’après avoir vu mon coéquipier. L’avantage du Shunpo ne réside pas dans sa vitesse, mais ailleurs.

  • ·· C’était un élément clé d’une autre compétence, «Shukuchi (縮 地)»

Rang n ° 1.

La clé pour débloquer l’une des meilleures compétences qui symbolise «AllForOne».

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button